Les Guides rue d’Arlon. 125 ans de traditions de cavalerie

Très bon ouvrage sur l’histoire du mess des Officiers des Guides à Bruxelles. J’en ai apprécié grandement la lecture.

En voici l’introduction d’un des auteurs le Colonel BEM Jean Paul Warnauts, IR

Le décor est ainsi planté…

En cette année 2012, il aura 125 ans qu’est attestée la présence du Mess des officiers du 1er régiment des Guides dans les murs du 32 de la rue d’Arlon. l’espace d’un livre nous vous invitons à remonter dans le temps et à revivre la naissance de cette maison unique, la suivre pendant un siècle dans son environnement urbain et militaire et finalement la retrouver, en ce 21e siècle, hôtesse accueillante d’un club prestigieux.

Pour mieux en comprendre toute l’histoire, il nous faudra remonter aux premiers temps de l’Indépendance de la Belgique et à deux événements que d’aucuns considéreront comme majeurs, mais pas forcement pour les mêmes raisons : le choix de Bruxelles, en août 1831, comme ville de garnison pour un régiment de cavalerie renommé, le Régiment des Guides, et l’inauguration de la première ligne de chemin de fer en mai 1835

Nous remonterons donc dans l’histoire, d’abord en redécouvrant Bruxelles, sont développement urbanistique, le quartier de la rue d’Arlon et la naissance du numéro 32 ; nous y intégrerons ensuite l’histoire des implantations et des infrastructures militaires à Bruxelles pour découvrir le choix du 32 rue d’Arlon comme des officiers du 1er régiment des Guides.

Enfin, après un bref rappel historique de l’origine de ce régiment, et donc habillés d’un uniforme d’apparat d’un officier des Guides, nous suivrons la vie de cette auguste demeure dans le temps, comme Mess d’abord puis comme Club des officiers, jusqu’à découvrir tous les secrets qu’elle a bien voulu nous révéler aujourd’hui, 125 ans plus tard.